L’histoire du CBD et ses vertus !

Parmi toutes les plantes existantes sur terre, le chanvre a suscité déjà des intérêts depuis la Néolithique soit 8000 an av. J.C. Utilisé dans le textile, apprécié des familles royales pour soulager les douleurs et de certains peuples pour se procurer du plaisir, le chanvre a connu tant de succès, de polémique de cette époque néolithique jusqu’à devenir en 1939 et de nos jours en tant que produit utile à la médecine et à la parapharmacie, mais sous une forme très différente qu’est la CBD.

Néolithique, antiquité et moyen âge : le renom mondial du chanvre depuis l’Asie

Pour devenir la fameuse huile de CBD actuellement venus chez lelabshop ou d’autres magasins de renom, le chanvre a bousculé le monde. En effet d’après des fouilles, le chanvre pourrait provenir de l’Asie centrale à Baïkal et de ses plaines, du fleuve jaune de la Chine et de l’Himalaya. Il a été retrouvé dans des poteries et des semis signe que le souhait de l’exploiter dans l’agriculture est indéniable. En Chine, le chanvre figure dans le traité de Shennong Bencao Jing en tant que remède végétal si en Égypte c’est un anti-inflammatoire dans un traité de papyrus antique. Au Vème siècle av. J.C, les Scythes, un peuple nomade d’Eurasie l’usait en tant que fumigation pour se procurer du plaisir, selon Hérodote.

En I-Er siècle, le chanvre trouve sa classification dans le règne végétal en tant que végétaux férulacés c’est-à-dire destiné à la production des fibres par Pline l’Ancien si un siècle après un médecin Grec dénommé Galien évoque ses vertus contre les otalgies. Pour sa part, le chinois Hua Tuo a trouvé son utilité en tant qu’anesthésie. En VIIIe siècle même Charlemagne a encouragé son exploitation agricole au gré des fibres pour les textiles, mais la polémique commençait lorsque Marco Polo a décerné une secte d’assassins en Perse qui buvait un breuvage à base de chanvre. Le mot « assassin » provenait d’Alamut où « hashshashîn » qualifiant ses combattants buveur de résine de chanvre ou « hassîsh ».

Le CBD sous toutes ses vertus !

L’Islam, les catholiques et les Égyptiens ont fini par classifier l’usage du chanvre en tant que sorcellerie, hérétique, et obtient son interdiction an 1375. Ce qui n’est pas le cas du côté militaire notamment auprès des Espagnols et Portugais, de Louis XIV et finalement de Georges Washington où le chanvre aurait façonné des militaires imbattables.

C’est en 1963 que Raphaël Mechoulam et Yuval Shvo, des scientifiques de Jérusalem ont pu isoler la CBD et la THC. La mise en évidence des récepteurs propres notamment le système endocannabinoide a vu le jour à l’université de Saint Louis en 1988 par Allyn Howlet et ses équipes. Depuis, notamment en 1990, bon nombre de rapports scientifiques auraient confirmé les vertus de la CBD chez au moins treize maladies à savoir, celles osseuses, cardio-vasculaires, douleurs, fatigues, épilepsie, le cancer et aide même au sevrage à la THC et très bénéfique pour vivre une chimiothérapie plus apaisée.